À plusieurs reprises Sri Aurobindo et Mère ont déclaré vivre un déferlement de mensonge, d'entités du vital, d'oppositions, de résistances... et que sais-je encore. 

Mais que diraient-ils maintenant ? 

Ils ont menti sur les chiffres des morts du COVID,

ils ont menti sur les causes véritables de la mort,

ils ont menti sur le traitement à l'hydroxychloroquine et les autres traitements posibles,

ils ont mentis sur les masques, leur nombre et leur intérêt,

ils ont mentis sur les tests,

ils ont mentis sur la nécessité du confinement et ses conséquences,

ils ont menti sur les études qu'ils ont présenté, 

ils ont menti sur les conflits d'intérêts des prétendus experts intervenant dans les médias,

ils ont mentis sur la nécessité d'un vaccin,

ils ont menti sur leurs intentions véritables,

Et j'en oublie certainement... 

Et cela avec la complicité des gouvernements, des ministres de la santé, des agences de santé, des revues scientifiques, des médias, de l'OMS...

Une telle proportion de mensonge, à une telle ampleur, c'est du jamais vu sur terre...

Vraiment, que diraient-ils maintenant ? 

Sur un autre sujet, il ne se passe une semaine sans apprendre qu'un nouveau réseau pédophile ait été démantelé et arrêté. Ce sont des choses absolument monstrueuses que nous apprenons, parfois CHAQUE JOUR. 

Je ne me souviens pas avoir vécu un pareil déferlement...

Par contre, je ne sais comment l'appeler. Est-ce un déferlement de mensonge ou un déferlement de vérité qui ne fait que révéler le mensonge, le mettre au grand jour... ?

Si j'avais fait des Scan d'écrans des documents officiels montrés par les lanceurs d'alerte depuis des mois, j'aurais des centaines d'images. Maintenant, je n'ai plus le courage de refaire tout le chemin à l'envers pour retrouver les sources de tout ce que j'ai entendu. 

De toute façon, Alexis Cossette de Radio Québec a justement annoncé qu'il allait créer un blog ayant précisément la vocation de rassembler les documents pour mettre à la disposition les sources. Ce sera très utile, nous avons besoin d'une base de donnée collective pour retrouver les informations, au lieu d'aller les chercher sur un site, puis un autre, puis un autre... 

Enfin bref, avec un tel niveau de mensonge, comment les gens peuvent-ils faire encore confiance en leurs gouvernements et en leurs médias ? 

Les bras m'en tombent jusqu'à la sidération. 

La confiance à ce niveau-là, ce n'est plus de la naïveté, c'est du déni ou de l'aveuglement. 

Quoiqu'il en soit, se limiter à une analyse purement politique de la situation ne permet en rien d'expliquer les événements que nous vivons. Autre chose est en jeu... 

Retour à l'accueil