Sur un réseau social, un premier internaute a déclaré que mon raisonnement sur le nombre des morts du COVID était faux. 

Voici son message :

"La grippe ne fait pas le même nombre de morts chaque année, elle en a fait moins de 3000 l'hiver dernier.

Le confinement a fait chuter considérablement les accidents de la route et les accidents domestiques, mais aussi les accidents du travail.

Les chiffres sont surtout manipulés surtout par ceux qui ne veulent pas voir la réalité en face : les 500 morts par jours depuis le début de la semaine, c'est surement la grippe dont l'épidémie n'a pas encore commencé ?"

Au-delà des chiffres
Au-delà des chiffres
Au-delà des chiffres

Malgré ce qu'il dit, je trouve la question légitime :

S'il y a 35 000 morts annoncés du COVID, pourquoi la mortalité générale reste à peu près la même que l'année dernière ? 

J'ai donc vérifié et trouvé un article du journal Le Monde qu'il est impossible de suspecter de complotiste vu qu'il est largement financé par Bill Gates. 4 millions de dollars, une bagatelle.

 

1) Chiffres de la mortalités sur les routes

J'ai utilisé le tableau interactif avec des cases oranges pour additionner les morts pour l'année 2019.

Pour les 5 premiers mois de l'année 2019, nous arrivons au total de 1217 morts et, pour la même période, en 2020, nous arrivons à 944 morts.

Soit 273 morts de moins. Nous sommes très loin des 35 000 morts du COVID.

Et même en prenant l'hypothèse absurde qu'il n'y aurait aucun mort sur les routes pour tout le reste de l'année, au mieux, nous arrivons à 2295 morts de moins. Encore une fois, nous sommes très loin des 35 000 morts du COVID. 

 

2) Chiffres de la mortalités de la grippe

Dans mon article initial, j'ai utilisé le chiffre fourchette de 10 000 morts. Cet internaute me parle de 3000 morts, j'ai donc vérifié. Une première source m'a donné le chiffre de 12 000 , une seconde de 8000. Donc j'étais dans la moyenne. Et en tout cas, pas les 3000 évoqués par cet internaute. 

8 000 morts de la grippe 2018 / 2019

8 000 morts de la grippe 2018 / 2019

Conclusion :

Pourquoi est-ce si difficile d'entendre les témoignages de nombreux professionnels de santé qui affirment que nombre de décès de toutes sortes de pathologies ont été déclaré morts du COVID  ? Hier encore, j'entendais le Docteur Fouché de l'IHU Méditerranée raconter qu'un pendu avait été déclaré mort du COVID. Des témoignages comme celui-là, nous pourrions en accumuler des centaines. 

C'est pourtant l'hypothèse la plus rationnelle, la plus raisonnable, celle qui donne du sens et propose une réponse à la question. 

S'il y a 35 000 morts annoncés du COVID, pourquoi la mortalité générale reste à peu près la même que l'année dernière ? 

Au-delà des chiffres
Au-delà des chiffres

Sincèrement, j'aimerais comprendre ce qui se passe pour ceux qui nient la fraude. Ça leur fait quoi, dedans ? C'est cela qu'il faudrait regarder et comprendre. 

Cela me fait penser à l'enfant battu qui défend encore ses parents bourreaux.

Pour ces gens, cela soit être insupportable de réaliser que des gouvernements puissent être.... maltraiter leur propre population. C'est tellement loin de leur conception qu'ils considèrent cela.... impossible.

Un peu comme les indiens à l'arrivée des bateaux de Christophe Collomb. J'ai d'ailleurs du mal à croire en ce que j'ai entendu à ce sujet, mais il paraît que ces indiens, comme ils n'avaient jamais vu d'aussi gros bateaux, que cela n'existait pas dans leurs conscience, qu'ils ne les ont pas vus. 

C'est peut-être notre gentillesse qui nous rend aveugle et rend si difficile a accepter l'idée que les gouvernements ne défendent pas nos intérêts. 

Que se passerait-il si, massivement, nous commencions à comprendre cela ? 

Et c'est peut-être notre orgueil qui nous empêche de reconnaître notre indécrottable bêtise, notre aveuglement, notre entêtement car au final : l'escroquerie était plus grosse que l'Himalaya  planétaire, des centaines de lanceurs d'alertes et de médecins de part le monde nous ont informés, tenus au courant, émis des réserves etc... et nous n'avons rien compris, rien entendu. Nous avons eu le discernement d'un pois chiche. Et ça, c'est peut-être un peu difficile à reconnaître.  

Heureusement, il n'est JAMAIS trop tard... 

Retour à l'accueil