J'attire particulièrement l'attention sur l'analyse de la situation présentée à partir de 1 h 13...

Si l'hypothèse est juste, cela évoque la nécessité de faire l'expérience de la "défaite"... 

Les militaires, les patriotes... ont la preuve absolue de la fraude, avec les adresse IP de chaque ordinateur qui est entré dans les logiciels de vote et malgré tout, la Cour Suprême refuse d'examiner les preuves. 

Documentaire sur la preuve absolue de la fraude

Le rejet de la Cour Suprême n'a aucun sens ou le seul sens est de nous montrer à quel point toutes les institutions sont corrompues... 

Et au-delà de ça, puisque une majeure partie de la population refuse encore de voir la vérité en face, la seule solution qui reste est de laisser l'Ennemi se dévoiler, se montrer tel qu'il est... 

Nécessité de la défaite ?

Traduction du message de Lin Wood

Je sais que beaucoup attendent que je commente les actions (ou l’inaction) de la Cour suprême des États-Unis aujourd’hui dans les affaires relatives aux élections de 2020.

Je ne mâcherai pas mes mots : « Nous, le peuple, qui voulons des élections honnêtes menées dans le respect de l’État de droit, avons perdu ». L’ennemi a gagné.

Ayant dit cette vérité, l’opinion dissidente du juge Clarence Thomas valide et confirme que les poursuites engagées par Sidney Powell et moi-même étaient fondées sur des questions légitimes de droit. Toutes les accusations et procédures visant à pénaliser ou à « discipliner » Sidney et moi devraient être abandonnées car nous avons soulevé des questions importantes dans cette affaire, reconnues par le juge Thomas. Je suis d’accord avec sa dissidence. Son raisonnement en Pennsylvanie est directement lié à mon affaire en Géorgie et aux affaires de Sidney dans le Michigan et le Wisconsin.

Mais cette bataille juridique ne concerne pas Sidney et moi. Il s’agit de vous et de votre droit de vous appuyer sur l’État de droit, en particulier sur le principe fondamental selon lequel nous devons avoir des élections honnêtes et légales.

Je reste très préoccupé par l’effondrement de l’État de droit dans notre pays.

Je n’abandonnerai pas. Comme je l’ai fait dans le passé, je continuerai à le faire à l’avenir. Je continuerai à exercer mon droit à la liberté d’expression et mon droit de prendre des mesures légales devant les tribunaux et/ou dans le cadre de procédures administratives pour reconnaître et rétablir l’État de droit en Amérique.

Je vous remercie de votre soutien. Restez forts. Gardez l’espoir.

Lin

PDF vers l'arrêt de la Cour Suprême

Un premier niveau d'analyse de cette hallucinante parole de Lin Wood est que c'est encore un piège pour tromper l'ennemi, faire croire que l'on est faible quand on est fort, faire croire qu'on est loin quand on est proche, faire croire que l'on a perdu quand on a gagné... 

'Tout l'art de la guerre est basé sur la duperie"

Sun Tzu – L’Art de la guerre 

 

Un autre niveau d'interprétation consisterait à comprendre qu'après tous les moments difficiles que nous venons de vivre, il est possible que cela devienne encore pire....

Boire le calice jusqu'à la lie... alors seulement les gens verront, comprendront, sauront à qui ils ont vraiment à faire....

Pour l'instant, trop pensent encore que, ma foi, ces braves gouvernants sont certes maladroits et tout ce que l'on veut, mais font ce qu'ils peuvent dans une situation bien difficile...

D'ailleurs, pour soutenir cette hypothèse, les textes bibliques par rapport à la grande Tribulation évoque une durée de 7 ans avec deux périodes de trois ans et demi. 

Dans l'hypothèse où le premier mandat de Trump correspondrait à la première période, cela signifie qu'il resterait trois ans et demi de.... compliqué.

D'ailleurs, n'est-ce pas une question de bon sens car au final, l'enjeu n'est pas de gagner une élection mais de la bataille finale contre l'état profond mondial et l'Assoura du Mensonge, le Seigneur des Nations. 

En attendant, sur le plan matériel, le fait que Trump ne fasse rien, se laisse voler l'élection, la parole de Lin Wood plus haut qui admet la victoire de l'ennemi me rappelle la dernière image du combat entre Néo et l'Agent Smith.

Avec cette élection volée nous assistons au triomphe de l'injustice et sur la durée, il est impossible que cela en reste-là, rien de stable ne peut être construit sur le vol et la tromperie. Le moment venu, il faudra que cela s'arrête. 

Om, Seigneur Suprême, Dieu de Vérité et de Perfection. 

Seigneur, Dieu de Pureté et de Perfection 

Dieu de Justice et de Paix 

Dieu d’Amour et de Félicité

Pour gagner, Néo accepte de perdre et de se laisser complètement submerger par son ennemi. C'est un film, mais il y a une vérité là-derrière... 

Maintenant, le fait qu'en apparence, Trump et l'armée ne fasse rien, le fait que Lin Wood reconnaisse la défaite, ne présage en rien que le combat est terminé, au contraire. N'oublions pas que Trump est un fin connaisseur de Sun Tzu et que ce sont les militaires du renseignement qui sont venus le chercher en 2016. 

L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat.”

Parvenir à battre son adversaire sans l'avoir affronté est la meilleure conduite.”

Sun Tzu – L’Art de la guerre 

Agenda du 31 janvier 1970

C'est au moment où tout paraît perdu que tout peut être sauvé.

Quand on a perdu confiance en son pouvoir personnel, il faut avoir la foi en la Grâce Divine.

Nécessité de la défaite ?

Agenda sans date (juillet ?) 1958

En dernière analyse, voyant le monde tel qu’il est et qu’il semble devoir être irrémédiablement, l’intellect humain a décrété que cet univers devait être une erreur de Dieu et que la manifestation ou la création est certainement le résultat d’un désir : désir de se manifester, de se connaître, de jouir de soi-même.

Ainsi la seule chose à faire est de mettre fin à cette erreur aussitôt que possible en refusant d’adhérer au désir et à ses conséquences funestes.

Mais le Seigneur Suprême répond que la comédie n’est pas entièrement jouée, et Il ajoute : «Attendez le dernier acte ; sans doute changerez-vous d’avis.»

Agenda du 14 avril 1973

Mais quand nous aurons trouvé la cause physique de son départ, nous n’aurons pas encore trouvé la réalité – car le Divin se sert de tout, même de nos erreurs humaines, pour les changer en son Miel imprévisible.

Et nous nous rappelons de Sri Aurobindo : « La terrible stratégie de l’Éternel ». (1)

Car la «fin» de Mère n’est pas finie.

«Attendez le dernier acte», avait-elle dit. 

Mais tout de même...

@

(1) Savitri, I.II.17

La terrible stratégie de l’Éternel....

Il y a de quoi nous laisser songeur et nous rappeller un autre parole de Savitri.... 

Quand l'obscurité deviendra profonde étranglant le coeur de la terre...

Est-ce que nous y sommes ? 

Utilisons le temps qui nous reste pour nous préparer, veiller, et restons calmes, concentrés, cultivons confiance et foi, serrons-nous les coudes...

Retour à l'accueil