Un ami me transmet cet article de France Soir qui annonce le dépôt d'une plainte au pénal - très grave à l'encontre de Bill Gates, Anthony Fauci.... car ils pourraient risquer... la peine de mort.

Comme d'habitude, sur le moment, je n'ai pas réagi...

Et puis, les heures passant, je me suis dit que ce serait un symbole fort si le premier... "coup de grâce"  significatif venait de l'Inde....

Alors je me suis rappelé une parole de Mère : l'Inde d'abord et après la France, voyons le texte exact :

"C'est clairement (pas dans le détail, mais dans la direction du mouvement), c'est clairement la volonté d'en avoir fini du passé, de laisser la porte à l'avenir.

C'est comme une sorte d'écœurement de la stagnation. Voilà. Soif de quelque chose qui est en avant, qui paraît plus lumineux et meilleur. Et en effet, il Y A quelque chose – ce n'est pas seulement une imagination :  il Y A quelque chose. C'est cela, la beauté, c'est qu'IL Y A quelque chose. Il Y A une Réponse. Il Y A une Force qui veut... qui veut s'exprimer.

La France est dans une situation privilégiée : l'Inde d'abord, la France après, pour des raisons... simplement de réceptivité. La France a toujours essayé d'être en avant – c'est d'ailleurs pour cela que ce corps est né là."

En fait, pour situer le contexte, Mère commente dans cet Agenda les événements de mai 68 et c'est à cette occasion qu'elle évoque l'importance des manifestations. J'en ai déjà parlé, il faut revenir encore sur ces extraits si importants et d'une étonnante actualité - comme si une graine de vérité vraie plantée à une époque pouvait inlassablement ressurgir à des époques différentes jusqu'à que... cette Idée vraie puisse se réaliser :

Question de Satprem :

Douce Mère, et ce qui se passe en France en ce moment, qu'est-ce que cela veut dire ? (Une sorte de grève générale de quelque huit millions d'individus, qui a commencé par une révolte des étudiants et l'occupation de la Sorbonne).

Réponse de Mère :

C'est clairement l'avenir qui s'éveille et qui veut chasser le passé.

Tu as lu les lettres des enfants de S ? Ils sont là-bas. Par exemple, tous les étudiants et toute la classe ouvrière se sont unis. Il y a naturellement, mentalement, tout le mélange de toutes sortes d'idées, mais la Force derrière...

Par exemple, les étudiants veulent changer complètement le mode d'instruction : ils réclament violemment la suppression de tous les examens. Et ils ne le savent pas eux-mêmes, mais ils sont poussés par une force qui veut la manifestation d'une vérité plus vraie.

Eux-mêmes ne voudraient pas de violence – il paraît que ce ne sont pas eux qui ont commencé la violence, mais la police. Et ça, c'est très intéressant, parce que la police représente la défense du passé.

Et quand j'ai lu les lettres de ces enfants, puis que l'on m'a donné les nouvelles, alors est venu en moi (cela a été dit très-très clairement, une vision très claire) : l'avenir. C'est la Puissance supérieure qui contraint les gens à faire ce qu'ils doivent faire.

Entre maintenant et ça (qui est très en avant), ce doit être la puissance d'un nombre immobile. Et alors la vision était claire : si des millions – pas des milliers : des millions – de gens s'assemblent, occupent, absolument pacifiques (simplement s'assemblent et occupent, avec des représentants naturellement qui diront ce qu'ils veulent), alors ça aura le pouvoir. Mais il ne faut pas de violence; dès que l'on se laisse aller à la violence, c'est le retour au passé, c'est l'ouverture à tous les conflits...

À ce moment-là, je ne savais pas que c'était la police qui avait commencé la violence; je ne savais pas, je ne connaissais pas les détails de l'histoire.

Mais c'était une vision très claire : une occupation par la masse, mais une masse toute-puissante dans son immobilité, qui impose sa volonté par le nombre, avec des représentants intellectuels pour les négociations.

Je ne sais pas... De Gaulle est ouvert à quelque chose de plus que la force purement matérielle. Est-il de taille ? Je ne sais pas. Mais en tout cas, il est parmi les meilleurs instruments.

Une marée humaine à Paris et dans des centaines de villes en France

Une marée humaine à Paris et dans des centaines de villes en France

Après Mère, je reprends le fil de ma réflexion. Le truc est que, dans les manifestations, cela crie beaucoup : liberté, liberté, liberté... 

Oui c'est normal.... mais cela crie aussi Macron démission, Macron démission... et alors, la belle affaire. Après lui, il y aura qui ? Xavier Bertrand ? Anne Hidalgo ? Qu'est-ce que cela va changer ?

La puissance dont parle Mère se trouve dans l'immobilité. 

Comment faire comprendre un truc pareil ? Comment le mettre en pratique ? 

Dans la science du Zhi Neng Qi Gong, les professeurs disent toujours qu'il faut préparer le champ de qi, organiser le champ de qi. C'est une notion très importante à étudier, comprendre... 

Cela veut dire que, pendant la pratique, les élèves font les mêmes gestes, se concentrent sur les mêmes choses etc...

Alors, le champ de qi devient très fort, très très fort... 

Pour employer des mots sans tralala, disons que c'est une méga harmonie de groupe et que cela a un effet très puissant. 

Dans les manifestations un tel fait ceci, un tel fait cela, un tel pense ceci, un tel pense cela etc etc... et d'une certaine façon, il suffit d'ouvrir la bouche pour s'apercevoir d'un désaccord avec l'autre...

Demandons à chacun ce qu'il faudrait faire, ce qui est vraiment important, la stratégie qu'il convient de mettre en place et chacun donnera son point de vue et cela finira en foire d'empoigne...

L'unité est une chose très difficile à réaliser... déjà avec les différentes parties de nous-mêmes c'est tout un poème, alors entre chacun de nous... 

Par contre, intégrer quelques idées simples serait très utile.

Un vieux monde est en train de s'effondrer sous nos yeux effrayés ou émerveillés cela dépend, et un nouveau monde est en train de naître. Et ça, c'est inéluctable, nous n'y pourrons rien changer ; nous n'arrêterons ni le Temps, ni l'Histoire. 

Par contre, il faut comprendre que le Nouveau monde à naître sera un monde de vérité. La vérité pleine et entière sera manifestée, telle est la promesse de Sri Aurobindo-Mère.

Mais nul besoin d'être un disciple de cet immense yogi, on s'en fiche, tout le monde a des yeux pour voir depuis le début de cet accouchement laborieux, un déferlement sans précédent de mensonges.

Et tant mieux car la vérité nous montre les choses telles qu'elles sont. Nous sommes contraints de voir. Il y a peu de temps encore, beaucoup d'entre nous croyaient encore être en démocratie etc. Voilà, les gouvernants sont contraints par la puissance de la vérité de se montrer tels qu'ils sont.

Où est-ce que je veux en venir concrètement ? Ce n'est pas des millions de gens qui crient "Macron démission" qui est important, c'est des millions de gens qui aspirent tous ensembles, du fond du coeur, à l'émergence de ce Nouveau monde de vérité. 

Quand tout le monde se concentre sur la même chose, alors cette chose advient beaucoup plus facilement. C'est simple. Sauf qu'un tel est concentré sur la démission de Macron, un tel sur la lutte contre les médias, un tel sur l'aspect juridique...

Dans un aspect des choses, c'est très bien et absolument nécessaire que chacun fasse comment il ressent les choses, en fonction de ces compétences, dans l'univers qui est le sien etc.

Mais ici dans ce texte, nous parlons des manifestations. C'est autre chose que l'action que chacun mène de son côté et à sa façon. Ici, il s'agit de trouver les idées très générales sur lesquelles toutes les consciences peuvent s'unir et se concentrer vers un même but, un même objectif. 

Et tant qu'à faire, cela semble préférable de choisir quelque chose qui va dans le sens du vent, le sens de l'histoire. Dans les circonstances particulières que nous traversons, aspirer à la vérité me semble être la chose la plus simple, la plus nécessaire et la plus puissante. 

Il y a déjà eu de nombreuses "méditations-prières" collectives pour la paix, pour ceci-cela. Nous pourrions terminer les manifestations "bruyantes et festives" par un sitting "silencieux", pour chercher cette immobilité intérieure toute-puissante dont parle Mère ou simplement, dans le silence de notre coeur, tous ensembles, aspirer à la naissance de ce Nouveau monde.

Je crois sincèrement que ce serait ce que nous pouvons faire de mieux et de plus efficace. C'est le pouvoir de l'aspiration du coeur, le pouvoir de la Réceptivité yin, féminine par rapport à la force yang, masculine. 

Comment incarner les vibrations du Nouveau monde, si nous ne les recevons pas dans notre tête, dans notre coeur, dans notre corps ? Et ça, ce processus là, se fait dans le calme, la tranquillité, le silence... 

Comment cet Avenir radieux et solaire pourrait-il venir si nous sommes sans arrêts focalisés sur la lutte contre ceci, contre cela et les vieilleries du vieux monde que nous allons perdre ?  

Être du côté de la solution et non du côté du problème, du côté de la vibration du Nouveau monde, qui est déjà là et non du côté de l'idée du pass...

Comment cet Avenir pourrait-il advenir si nous n'y pensons pas, si nous n'y croyons pas, si nous n'y rêvons pas, si nous n'y aspirons pas ?

Les "gauchistes matérialistes" habitués depuis des décennies, voir quelques siècles, à organiser (ou contrôler) les mouvements populaires peuvent-ils comprendre cela ? Quand j'entends les coups de tambours et les slogans tonitruants, j'ai quelques doutes.

Pour faire plus de bruit....                il faut faire moins de bruit... 

Comme si nous pouvions  entrer dans le nouveau monde avec les méthode et la conscience de l'ancien monde.

Ce monde merveilleux de

félicité qui, à nos portes,

attend notre appel pour

descendre sur la terre.

Agenda de Mère du 2 octobre 1960

Que pouvons-nous faire ? Et s'il n'y avait rien à faire ? Ou presque rien. Ou pas comme on à l'habitude de faire ? 

Dans le monde subtil, tout proche de nous, de notre monde matériel, le Nouveau monde est déjà là, tout fait, tout prêt. Ça, Mère l'a dit souvent - Elle expliquait qu'une sorte de pont était en train de se construire dans l'invisible entre le monde que nous le connaissons et le monde de vérité. Et qu'il y avait en permanence une sorte de phénomène d'infusion, de perméation disait-Elle. 

Nous sommes encore des enfants sur la question de la conscience, nous ne savons pas vraiment comment les choses fonctionnent dans ce monde et nous ne nous connaissons même pas nous-mêmes.

Par contre, avec notre coeur, nous pouvons aspirer à ce que ce monde de vérité, de beauté, de félicité se manifeste.

Et, si des millions de personnes utilisaient la marche de la manifestation comme un exercice de concentration pour appeler ce Nouveau monde, je crois que ce serait plus puissant que n'importe quel slogan. 

Je m'en fiche que Macron démissionne si nous restons dans un monde de mensonge continuel dans lequel toutes les institutions sensées défendre le peuple sont corrompues jusqu'à la moelle. Ce que je veux, ce qui est important, pout nous tous, pour notre salut individuel et collectif, c'est que nous sortions du mensonge et entrions dans la vérité. Et peu importe de savoir ce qu'est cette vérité, elle se révélera d'elle-même ; de façon progressive. Il faut augmenter la proportion de vérité disait Mère. 

Le tout, la clef, c'est que notre être commence à se tourner vers la vérité, à chercher la vérité.

Dillenia suffruticosa - L'effort vers la Vérité

Les foules crient liberté, liberté, liberté en oubliant cette grande parole qui affirme que c'est la vérité qui nous rendra libres.

Si nous ne commençons pas au dedans de nous-mêmes, comment voulez-vous que cela se manifeste au dehors dans nos vies ? ? ?

Retour à l'accueil