Dans une actualité bien peu réjouissante, un ami m'envoie cet extrait d'une lettre de Sri Aurobindo à Dilip.

"Ce qui se produit dans une conjoncture particulière de l’action mondiale ou de la vie de l’humanité, aussi catastrophique que ce soit, n’est pas ultimement déterminant. Là aussi, il ne faut pas voir seulement le jeu extérieur des forces, mais le jeu intérieur et secret, l’issue lointaine, l’événement qui se trouve au-delà et la Volonté à l’œuvre derrière tout cela. Le Mensonge et l’Obscurité sont puissants partout sur la terre, l’ont toujours été, et à certaines périodes, ils semblent dominer ; mais il y a eu aussi non seulement des lueurs, mais des jaillissements de Lumière. 

Dans la masse des choses et le long cours du Temps, quelles qu’aient pu être les apparences en telle ou telle époque ou en tel ou tel mouvement, la Lumière grandit et la lutte vers des choses meilleures ne s’interrompt pas. Actuellement, le Mensonge et l’Obscurité ont rassemblé leurs forces et sont extrêmement puissants ; mais même si nous rejetons l’assertion des mystiques et des prophètes affirmant depuis le commencement des temps que de telles conjonctures doivent précéder la Manifestation et sont même un signe de son approche, cela n’indique pas nécessairement la victoire décisive – même temporaire – du Mensonge. 

Cela signifie simplement que le combat entre les Forces est à son paroxysme. Il peut très bien en résulter l’émergence plus puissante du meilleur possible ; car c’est souvent ainsi que fonctionne le mouvement du monde."

Sri Aurobindo, 17 février 1942

Lettre à Dilip

Rien de plus à dire pour le moment : dans ces temps troublés, besoin de silence, de solitude, de méditer davantage. Enfin méditer, c'est un bien grand mot pour dire, m'asseoir, fermer les yeux, faire autant de calme que possible et puis appeler, aspirer... et observer le travail des énergies, de la conscience. Des choses se sont passées ; qui me semblent plutôt insignifiantes par rapport à la situation actuelle.

Qu'importe, il faut continuer, il faut tenir, garder notre calme, notre confiance, et trouver ce fil qui nous relie à l'être vrai, dedans ou au-dessus, à cette étincelle divine, ce sentiment de la Présence, d'une Lumière, une petite Flamme blanche disait Mère... Qu'importe les mots, ce quelque chose d'intime et d'indicible et nous y accrocher. Avec ça, nous pourrons traverser plus sereinement le moment qui arrive...

🙏❤️🙏

Retour à l'accueil