D'abord trois infos issues d'une vidéo de L'Aile à Stick...

1) Ainsi, pour les médias, En marche s'affiche avec le masque et dès que les caméras sont parties, on reprend la vie normale, sans masque. Mais quelle est la conscience de ces gens ? Faut-il l'avoir mise au congélateur ou... avoir vendu son âme au Diable.

2) Ensuite, nous avons d'un côté, Kacrime Latombe qui reconnait que les chiffres de survie au COVID donnés par Ruquier sont vrais...

Et de l'autre nous avons des morts des injections largement sous évaluée.

L'Aile à Stick évoque deux études. Selon la première, menée sur trois ans par Harvard, peut-être l'université la plus prestigieuse au monde, seulement 1 % des effets secondaires sont signalés. 

Une autre étude plus favorable, arrive plutôt à 10 %. France Soir a rappelle d'autres études avec des chiffres entre 30 et 50 %.L'auteur de cette étude fait la moyenne à 40 %. Ainsi, avec les 26 523 morts, le chiffre plus proche de la réalité serait de 1 060 920 morts. 

Revoir l'article de France Soir et l'interview de Steve Kirsch

Ainsi, même avec l'estimation la plus basse et la plus favorable à l'industrie pharmaceutique, nous dépassons déjà le million de morts. 

Quand on pense que dans le passé, quelques morts parfois suffisaient à interdire un médicament....

3) Mais décidément, comme le disait Satprem, on n'améliore pas la pourriture et cette dernière image est la plus puissante...

Ainsi, les ministres font le beau et paradent sans masques pendant qu'ils obligent les petits enfants à en porter. Si ce n'est pas de la maltraitance, si ce n'est pas de la perversion, les mots n'ont plus de sens. Cela m'a rappelé immédiatement rappelé un Agenda sans date de février 1958 :

Je suis arrivée à la conclusion que la solution au point de vue pratique, c’est que la partie de l’humanité qui exprime dans sa vie et sa conscience cette Erreur devait...

Ou plutôt : la partie de l’humanité – de la conscience humaine – qui est capable de s’unir au Supramental et de se libérer sera complètement transformée : elle avance vers une réalité future qui n’est pas encore exprimée dans sa forme extérieure.

La partie qui est toute proche de la simplicité animale, de la Nature, sera réabsorbée dans la Nature et entièrement assimilée.

L’idée de conscience mentale qui permet la perversion – qui rend poignante – la perversion mentale, sera abolie. Cela disparaîtra. Il n’y aura plus ces choses-là.

Mère reviendra sur le sujet quelques mois plus tard...

 

Il y aura d’autres conséquences, qui tendront par un moyen opposé à faire disparaître ce que l’intervention du mental dans la vie a créé de perversion, de laideur, tout un ensemble de déformations qui ont aggravé la souffrance, la misère, la pauvreté morale, toute une zone de misère sordide et repoussante qui fait de toute une part de la vie humaine quelque chose de si effroyable. Ça, cela doit disparaître.

Ça, c’est ce qui fait que l’humanité, sur tant de points, est infiniment inférieure à la vie animale dans sa simplicité et dans ce qu’elle a de spontanément naturel, d’harmonieux malgré tout. Jamais la souffrance chez les animaux n’est aussi misérable, sordide, qu’elle ne l’est dans toute une section de l’humanité qui a été pervertie par l’emploi d’une mentalité exclusivement utilisée pour des besoins égoïstes.

Il faut monter au-dessus, surgir dans la Lumière et l’Harmonie, ou retomber au-dessous dans la simplicité d’une vie animale et saine, sans perversion.

…/...

Il y a des gens obèses qui n’ont rien de répugnant, mais j’ai vu tout à coup la perversion, la pourriture que cachait ce ventre, c’était comme un énorme abcès qui exprimait l’avidité, le vice, la dépravation du goût, le désir sordide et qui se satisfait comme aucun animal ne le ferait, avec grossièreté, et surtout avec perversité. J’ai vu la perversion d’un mental dépravé mis au service des appétits les plus bas. Alors tout d’un coup, quelque chose a jailli de moi, une prière, comme un Véda : «O Seigneur, c’est cela qui doit disparaître!»

…/...

On comprend très bien que la misère physique, l’inégalité de la répartition des biens de ce monde, pourrait être changée, on imagine des solutions économiques et sociales qui pourraient y remédier, mais cette misère-là, la misère mentale, la perversion vitale, c’est cela qui ne peut pas changer, qui ne veut pas changer. Et ceux qui appartiendront à cette sorte d’humanité, d’avance ils sont condamnés à la désintégration.

Beaucoup d'informations ne font que sans cesse nous confirmer que la pourriture est encore plus pourrie que ce que nous imaginions.  Tout ce qui sort sur les piqûres, d'une certaines façon, c'est de pire en pire. Et le sujet des réseaux pédocriminalité et du trafic humain n'a pas encore vraiment été abordé. 

De la même façon que Sri Aurobindo ne voulait pas expliquer son yoga, il disait que cela ne servait à rien, que le Supramental s'expliquera de lui-même, j'en viens à me dire qu'avec toutes les informations à disposition concernant l'expérimentation médicale de masse des injections, celui qui ne voit pas c'est qu'il ne veut pas voir. 

En information, disons positive, trois sujets ont retenus mon attention, la Pologne, les États-Unis, l'arnaque climatique...

1) La Pologne

Deux courtes vidéos d'une dizaine de minutes de François Asselineau expliquent très bien de quoi il s'agit. Il oublie toutefois de rappeler que ce qu'il se passe en Pologne prouve une fois de plus que la puissance d'un État n'est en rien corrélée avec sa taille ou avec son PIB ou avec je ne sais quoi. La puissance d'un état, c'est avant tout une volonté politique. 

Cet un magnifique événement dont nous devrions collectivement nous inspirer car il tord le cou une fois de plus à cette idée funeste et fausse que la France serait trop petite si elle sortait de l'UE. C'est une mensonge, un mensonge éhonté et les gens qui le propagent devraient avoir honte.

C'est peut-être utile de rappeler certains éléments. 

D'un côté, les limites personnelles de François Asselineau sont assez évidentes. Il ne semble pas très mordant sur la crise inouïe que nous traversons et ensuite, je doute qu'il ait compris l'ampleur du changement de conscience qui est à l'oeuvre. Nous aspirons à un nouveau monde et il semble être le digne représentant de l'ancien monde.

Mais de l'autre, au moins il est digne et, de toute façon, même sur le plan purement intellectuel, il est un fait que tous les autres candidats à l'élection présidentielle mentent en présentant des programmes de toute façon inapplicables dans le cadre des traités européens. Fin de discussion. 

Tous critiquent volontiers l'Union Européenne, à l'hypocrisie près, qu'aucun ne veut en sortir.

Pour 2022, j'espère que nous allons comprendre que l'élection présidentielle, ce n'est pas le tiercé : il ne s'agit pas de voter pour celui qui va gagner, celui désigné par les médias. 

C'est pourtant simple, plus un candidat passe dans les médias, plus il fait la une, plus les médias en parle, plus toute l'actualité tourne autour de lui etc., plus nous avons la preuve que cet individu est l'agent du système et qu'il faut l'éviter... à tout prix. 

C'est vers le candidat dont le pourcentage de vérité est le plus élevé qu'il faut nous tourner. Et l'un des aspects de cette vérité ; Sri Aurobindo l'a vu il y a plus d'un siècle maintenant, c'est que l'échafaudage européen va s'écrouler, tôt ou tard, et que le plus sage est évidemment de sortir avant que tout l'édifice nous retombe sur la gueule. 

Aphorisme 76 — L’Europe se vante de son organisation et de son efficacité pratiques et scientifiques. J’attends que son organisation soit parfaite, alors un enfant la détruira.

Nous pouvons regarder la question sous tous ces aspects et quel que soit le fil, nous arrivons toujours à la conclusion que la solution est de sortir du labyrinthe européen. Il n'y a pas d'autres solution que la liberté, celle du droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Maintenant, vu le degré d'asservissement, d'aveuglement, d'endoctrinement des gens, de la masse, je conviens que nous pouvons nous montrer perplexe.

Ce petit extrait d'une minute du célèbre film I comme Icare est d'une stupéfiante actualité.

Un autre aspect de la vérité concernant Asselineau est qu'il est indifférent à l'appât du gain. Il est bardé de diplômes et il aurait très bien pu faire une brillante carrière politique en embobinant les gens ou pantoufler dans le conseil d'administration d'une grande industrie.

Il évoque souvent un camarade de promotion à l'ENA, sensiblement le même parcours professionnel à l'Inspection des finances qui est devenu président de la Société Générale est gagne 200 000 €... par mois. Asselineau peut avoir toutes sortes de défauts, mais il est impossible de soupçonner en lui le désir de gloire ou de richesse. Il a plutôt fait le choix de bousiller sa carrière pour éclairer les Français sur la nature véritable de la Construction européenne.

2) Les États-Unis

J'ai retenu aussi cette vidéo d'Alexis Cossette qui fait le point sur la situation complexe aux États-Unis et nous livre en une vingtaine de minutes, le début de la vidéo, la conclusion de son analyse de la situation. Il est clair, posé, et son argumentation est vraiment très convaincante. 

Outre son humilité, sa modestie, n'oublions pas qu'il a étudié de nombreuses années ces sujets. 

3) L'arnaque climatique

Après l'arnaque du Covid nous commençons à voir apparaître l'arnaque du changement climatique.

Le point de départ est la défiance envers les médias officiels. Quand dans le monde entier les médias se mettent à avoir le même discours, c'est le signe que nous devons nous méfier.

Ensuite, j'admets l'hypothèse qu'un changement climatique est en cours reste possible, mais qu'il n'a peut-être pas les causes qu'on lui donne. Il me semble que Mère a abordé ce point et qu'elle a dit que les climats de la terre allaient changer, s'harmoniser, avec moins d'extrêmes. Pour l'instant, je n'ai pas réussi à retrouver ce passage.

En tout cas, la conscience est une, et il est possible d'envisager un lien entre les climats extérieurs et les climats intérieurs. Le changement de conscience en cours à lieu sur toute la terre et pourrait aussi avoir des conséquences climatiques.

D'autant que Mère nature elle-même, dans une grande expérience relatée dans L'Agenda, a décidé désormais de collaborer de façon active au processus de transformation. 

Voir l'expérience du 1er janvier 1958

Une autre façon de regarder la question, est celle  présentée par lesQodeurs dans cette pilule rouge.

Avec en complément ce passage de leur live du 12 octobre. 

En conclusion, un homme avertit en vaut 10, 100, 1000, prenons quelques distances avec les discours alarmistes des médias sur le climat et replaçons la question sur un plan plus vaste, qu'il soit politique ou spirituel. C'est quand nous sommes au sommet de la montagne que nous avons un point de vue global de la vue d'ensemble. 

Seul le tout peut comprendre la partie.

Sri Aurobindo. 

 

Et pour finir, n'oublions pas le Live du Conseil Scientifique Indépendant tous les jeudis soir à 21 heures, sur crowdbunker, et tous les replay. 

Retour à l'accueil