Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

La maladie reviendra toujours dans le corps si l'âme est défectueuse, car les péchés du mental sont la cause secrète des péchés du corps. De même, la pauvreté et les difficultés affligeront toujours l'homme en société tant que le mental de l'espèce humaine sera soumis à l'égoïsme.

Sri Aurobindo

Sri Aurobindo dit :

« Les maladies se prolongent inutilement et se terminent par la mort plus souvent qu'elles ne le devraient, car le mental du malade soutient la maladie du corps et s'appesantit sur elle. »

Et j'ajoute :

« Toute maladie du corps est toujours l'expression extérieure et la traduction d'un désordre, d'une disharmonie de l'être intérieur ; à moins que ce désordre intérieur ne soit guéri, la guérison extérieure ne saurait être complète ni définitive. »

Mère 

*

Alors que je cherchais une solution a un acouphène à l'oreille droite, ces deux paroles me sont revenues en mémoire et une expérience est venue.

"Action verticale"...

Plutôt que de me focaliser sur la zone géographique du symptôme, j'ai posé l'intention d'observer le mental, de purifier le mental de ses impuretés. Comment faire ? Je ne me suis pas posé la question, j'ai posé l'intention et l'attention s'est spontanément posée autour de la tête, comme si je voulais me mettre en lien avec l'aura autour de la tête et j'ai immédiatement senti des énergies travailler. 

Fil d'argent

Et puis, au bout de quelques minutes, il est venu l'image d'un fil d'argent, très fin, se perdant dans le ciel et s'enfonçant dans le corps. Cela ne semblait pas être le fil d'argent qui part du sommet de la tête car il était décalé sur la droite alors je me suis dit que cela devait être l'une des fibres de l'être, celle concernée par cet acouphène, et cela m'a fait spontanément penser aux hautes dilutions  d'homéopathie en 30 CH car je sentais quelque chose en moi chercher la bonne vibration pour guérir cet acouphène. Je sentais un travail très concret de recherche de la bonne fréquence. 

Et ce fil semblait être un canal contenant des informations de différentes fréquences selon la hauteur et servant aussi à conduire la vibration dans le corps car il s'enfonçait aussi dans le corps pour venir toucher certains points, notamment dans le ventre.

"Action horizontale"

Et  tout à disparu d'un seul coup quand la conscience à changé de position ou d'attitude. Cette fois, c'était une ouverture non plus verticale, mais horizontale, par la largeur, une volonté de relier la zone concernée  à l'univers, de nier toute séparation entre le point et le tout... 

"Action d'harmonisation"

Et la concentration a changé une dernière fois avec une idée que toute la zone sensible se mélange, fusionne, s'harmonise... avec les énergies d'en haut, avec les énergies du tout autour, avec tous les autres points du corps...

Et cela travaillait, je percevais une lutte entre la force de guérison, d'harmonie et la force de l'inertie, de l'habitude qui voulait que ce point de la conscience corporelle reste inchangé. C'était un peu difficile, comme la lassitude du combat, une sorte de lâcheté, et quelque chose a flanché dans la conscience et je suis sorti de ma concentration.

Souvent j'ai fais l'expérience de traverser une difficulté, alors, de l'autre côté, la difficulté n'existe plus et se dissout. Et souvent, j'ai fais l'expérience que cela ne passe pas, sans trop comprendre ce qui fait la différence. Et dans la situation présente le résultat à été mitigé, avec l'intensité du symptôme divisé par deux, un progrès... incomplet.

Plus tard, j'ai recommencé la même opération avec la zone du coude droit où je sens la présence d'une énergie bloquée... et je suis arrivé au même résultat : une amélioration non décisive.

Conclusion :

C'est une expérience parmi d'autres pour trouver comment utiliser sa propre conscience afin d'agir sur des éléments apparemment très concrets. Dans cette étude de la guérison par la conscience, la première étape est de prendre du recul par rapport aux symptômes physiques, de se détacher des apparences... 

*

Elle travaille ici, dans le corps, pour faire descendre quelque chose qui ne s’est pas encore exprimé en ce inonde matériel et qui transformera la vie ici-bas.

Sri Aurobindo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article