Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

Quelques brèves liées à la situation en Ukraine. 

D'une façon générale, commençons par saluer le magnifique travail d'information et d'explication de la la chaine Stratptol. 

1) 50 officiers sacrifiés ?

Dans l'émission 80 (16 mn 25) de nous apprenons que Macron aurait laissé mourrir 50 officiers français.

Cet événement m'a tout de suite rappelé l'attaque de l'ambassade américaine à Bengazhi en 2012. Alexis Cossette de Radio Québec a souvent expliqué qu'à partir de cette trahison d'Hillary Clinton, des militaires du renseignement américain avaient commencé à se retourner contre l'état profond mondialiste en allant chercher Donald Trump et en travaillant à son élection.

Espérons qu'en France aussi, toutes sortes de forces patriotes travaillent en sous main pour la sauvegarde du pays... 

2) Sabotage de Renault

Ensuite, j'avais évoqué dans un article précédent qu'avec Macron la France continuerait d'être saccagée : il n'aura pas fallu longtemps pour en avoir la triste confirmation. Ça c'est quelque chose qui devrait nous serrer le coeur car dépecer les intérêts de la France revient ipso facto à attaquer tous les français. 

Hélas, s'il n'y a plus le pays pour nous défendre, la majorité des gens sont encore dans l'illusion autodestructrice que l'Union Européenne va nous défendre ; les gens n'ont aucune conscience des liens de cause à effet entre ces événements politiques et industriels, apparemment très loin, et les conséquences futures sur leur vie personnelle. 

Sans doute une façon macabre pour Emmanuel Macron de fêter sa victoire. Ce type aime détruire. 

 

3) Diplomatie chinoise

La chine habituellement se montre beaucoup plus "diplomatique" dans ses propos. Pour une fois, les propos sont clairs et cinglants vis-à-vis de l'OTAN. 

Il semblerait qu'à l'Heure de Dieu, il n'est plus de temps de prendre des gants, de faire de la diplomatie et que... LES CHOSES DOIVENT ÊTRE DÎTES !

4) Satprem - Carnets d'une Apocalypse du 29 juillet 1995 :

Le business américain lève l'embargo des armes pour les musulmans d'Europe – ils sont cruellement fous et complètement possédés. Ils vont mettre le feu à l'Europe , et les Français « collaborent » (une fois de plus). Ils veulent « protéger » leurs futurs assassins.

Il y a des années, j'avais vu (*) ce « chef de la mafia » dans « une maison américaine » (un Président, sans aucun doute) qui sortait brusquement de sa manche un poignard pour transpercer un pigeon blanc.

Hitler à parfaitement transmigré en Amérique.

L'Europe va être un champ de feu et de sang – cruel.

Cette « humanité »-là doit cesser.

(*) Note personnelle : 

Satprem, par l'immense travail effectué dans son corps, faisait un avec le corps de la terre. C'est ainsi qu'il voyait et non par des "visions de voyante". Toute la conscience est une. Toute la substance est une.

5) Rémi Tell

À défaut d'être en accord avec les conséquences matérielle qu'il tire, par exemple, sur la nécessité d'établir un corpus idéologique, certains éléments de son "diagnostic" me semblent intéressants et forts. Il a vu et perçu certaines choses. Voir cet extrait de l'article de France Soir :

Il estime que "le pire est devant nous", mais Rémi Tell n'est pas abattu pour autant. Constatant que cette mobilisation n'a pas réussi à atteindre aussi largement qu'attendu les Français, il n'en veut pas à ceux que cette résistance n'a pas réussi à toucher, convaincu que "l'expérience leur ouvrira les yeux". "La mort de ce système est déjà annoncée, la question est de savoir quand et à quel prix" : le prix étant potentiellement élevé, "nous devons nous organiser" et faire un "travail de fond systémique".

L’heure de Dieu - Sri Aurobindo - 1918

Il y a des moments où l’Esprit se meut parmi les hommes, où le souffle du Seigneur se répand sur les eaux de notre être. Il en est d’autres où il se retire et abandonne les hommes à leurs actes, dans la force ou la faiblesse de leur propre égoïsme. 

Les premiers sont des périodes où même un léger effort suffit à produire de grands résultats et à changer la destinée, les autres sont des espaces de temps où un grand labeur n’apporte que de maigres résultats. Il est vrai que ces moments-ci peuvent préparer les premiers ; comme la fumée légère du sacrifice montant vers le ciel, ils peuvent appeler ici-bas la pluie de la munificence divine.

Infortunés, l’homme ou la nation, qui se trouvent endormis lorsque arrive le divin moment ou qui ne sont pas prêts à s’en saisir parce que la lampe n’a pas été entretenue pour l’accueillir, parce que leurs oreilles sont restées sourdes à l’appel.

Mais trois fois malheur à ceux qui sont forts et préparés, et qui cependant gaspillent leur force ou mésusent de ce moment ; pour ceux-là, la destruction est grande et la perte irréparable.

Lorsque vient l’Heure de Dieu, purifie ton âme de toute tricherie avec elle-même, de toute hypocrisie et vaine infatuation, afin que tu puisses regarder droit dans ton esprit et entendre ce qui l’appelle. Toute absence de sincérité dans la nature – c’était autrefois ta défense contre l’oeil du Maître et la lumière de l’idéal – devient maintenant un défaut dans ton armure et une invite pour les coups. Et si tu vaincs pour l’instant, c’est plus grave encore pour toi, car le coup viendra sûrement qui te jettera à terre au milieu même de ton triomphe. Mais si tu es pur, rejette toute crainte.

L’heure est souvent terrible, telle un feu, un tourbillon, une tempête, telle les vendanges foulées sous la colère de Dieu. Mais celui qui peut se tenir debout à cette heure, soutenu par la vérité de son but, celui-là durera ; même s’il tombe, il se relèvera ; même s’il semble passer sur les ailes du vent, il reviendra. Ne laisse pas non plus la prudence du monde murmurer de trop près à tes oreilles, car c’est l’heure de l’inattendu [de l’incalculable, de l’incommensurable]. Ne juge pas du pouvoir du Souffle à la mesure de tes minuscules instruments, mais aie confiance et avance.

Mais garde ton âme le plus que tu peux nette des vociférations de l’ego, même si ce n’est que pour un moment. Alors une colonne de feu marchera devant toi dans la nuit et la tempête sera ton auxiliaire et ta bannière flottera sur les plus hauts sommets de la grandeur qui était à conquérir.

À plusieurs reprises dans L'Agenda, Mère confirmera que nous étions à l'Heure de Dieu.

Agenda du 25 juillet 1964

(Après avoir lu au micro «L'Heure de Dieu» de Sri Aurobindo, pour les gens de l'Ashram :)

Je ne sais pas pourquoi ils ont voulu que je lise ça – c'est une chose très terrible... très terrible.

*

Et puis, dans  L'Agenda du 16 septembre 1964, très intéressant car nous avons un éclairage tout à fait différent sur le sens des événements terribles à venir. C'est toujours la même chose, obnubilés par les apparences, d'autant plus quand elles nous semblent catastrophiques, nous oublions les sens caché.

 

Satprem : C'est beaucoup plus intense, c'est presque une question de vie ou de mort.

Oui, c'est cela ! C'est-à-dire que l'homme est encore si fruste qu'il a besoin des extrêmes. C'est ce que Sri Aurobindo disait : pour que l'Amour soit vrai, il fallait la Haine ; l'Amour vrai ne pouvait naître que sous la pression de la haine. C'est cela. Eh bien, il faut accepter les choses telles qu'elles sont et tâcher d'aller plus loin, c'est tout.

C'est probablement pour cela qu'il y a tant de difficultés – les difficultés s'accumulent ici : difficultés de caractère, difficultés de santé et difficultés de circonstances –, c'est parce que la conscience s'éveille sous l'impulsion des difficultés.

Si tout est facile et paisible, on s'endort.

C'est comme cela aussi que Sri Aurobindo expliquait la nécessité de la guerre : dans la paix, on s'avachit. C'est dommage.

Je ne peux pas dire que je trouve cela très joli, mais ça paraît être ainsi.

Au fond, c'est ce que Sri Aurobindo dit aussi dans The Hour of God [L'Heure de Dieu] : «Si vous avez la Force et la Connaissance et que vous ne profitiez pas de l'occasion, eh bien... malheur à vous.»

Ce n'est pas du tout une vengeance, ce n'est pas du tout une punition, mais vous attirez une nécessité, la nécessité d'une impulsion violente – réagir contre une violence.

(silence)

C'est une expérience que j'ai d'une façon de plus en plus claire: le contact avec cet Amour divin véritable, pour qu'il puisse se manifester, c'est-à-dire s'exprimer librement, ça demande une PUISSANCE chez les êtres et dans les choses... qui n'existe pas encore. Autrement, tout se disloque.

Agenda du 22 février 1967

(Mère tend au disciple le texte d'une réponse :)

« Pourquoi le choix est-il impératif ?»

«Parce que nous sommes à l'un de ces moments que Sri Aurobindo appelle "Heure de Dieu", et l'évolution a pris un mouvement accéléré et intensifié.»

*

Agenda du 29 juillet 1970

C'est cette phrase de Sri Aurobindo qu'il faudrait lui envoyer, tu la connais : «In the Hour of God all is possible...» Je ne me souviens plus. Hier soir encore, je l'ai traduite... «Rien n'est impossible à l'Heure de Dieu...» Une seule phrase. C'est seulement cela que je voudrais lui dire. 

(Le disciple cherche en vain la référence) : Douce Mère, on peut simplement lui dire la phrase comme de toi.

«Moi», ça n'a pas de valeur.

C'était court comme cela : «Rien n'est impossible quand c'est l'Heure de Dieu...» ou «à l'Heure de Dieu1...» Ma mémoire... Je me souviens d'un tas d'impressions que j'ai, mais je ne me souviens pas de mots et de phrases.

Et puis, je vois trop de gens et je fais trop de choses.

C'est la seule chose que je veux lui dire... Parce que je viens d'avoir une vision fantastique... Une vision sans forme... de (comment dire ?) du berceau d'un avenir... qui n'est pas très lointain. Un avenir... je ne sais pas.

Mais ça ne veut pas être dit.

Seulement ça : c'est une masse for-mi-da-ble (geste) qui est suspendue sur la terre.

1. La référence exacte est celle-ci : «All things shall change in God's transfiguring hour» [tout changera à l'heure transfiguratrice de Dieu], Savitri, 11I.IV.341.

*

1er avril 1971

(Ce jour, Mère a donné le message suivant à l’occasion de l’ouverture de la saison des sports.)

«Nous sommes à l’une de ces “Heures de Dieu” où la base tout entière est ébranlée et il y a une grande confusion. Mais c’est une merveilleuse occasion pour ceux qui veulent faire un bond en avant, les possibilités de progrès sont exceptionnelles.

«Ne serez-vous pas de ceux qui profitent de l’occasion?

«À l’aide de l’éducation physique, préparez votre corps à ce merveilleux changement.»

*

Agenda du 8 mai 1971

Ils ont choisi, ils ont choisi le chemin de la tortue. Et ce sera comme cela.

Il y a des moments – ce que Sri Aurobindo a appelé The Hour of God [l’Heure de Dieu] – , il y a des moments où le VRAI, le vrai miracle est possible ; si l’on manque ce moment-là, alors le monde ira avec... avec son allure de tortue.

Et c’est dur – beaucoup de souffrances, beaucoup de complications... Mais la foi, qui a la foi ? La vraie foi.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article