Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

Un appel très fort des jeunes d'Agro Paris Tech lors de la remise de leur diplôme. Texte des deux premières intervention :

Les diplômés de 2022 sont aujourd'hui réunis une dernière fois après  trois ou quatre années à Agro Paris Tech. Et nous sommes plusieurs à ne pas vouloir faire mine d'être fiers et méritantes d'obtenir ce diplôme à l'issue d'une formation qui pousse globalement à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours. 

Nous ne nous considérons pas comme les talents d'une planète tenable. Nous ne voyons pas les ravages écologiques et sociaux comme des enjeux ou des "défis" auxquels nous devrions trouver des "solutions" en tant qu'ingénieurs. Nous ne croyons pas que nous n'avons pas besoin de "toutes" les agricultures. Nous voyons plutôt que l'agro industrie mène une guerre au vivant et à la paysannerie partout sur terre.

Nous ne voyons pas les sciences et techniques comme neutres et apolitiques. Nous pensons que l'innovation technologique et les start-up ne sauveront rien d'autre que le capitalisme.

Nous ne croyons ni au développement durable ni à la croissance verte, ni à la transition "écologique", une expression qui sous entend que la société pourra devenir soutenable sans que l'on se débarrasse de l'ordre social dominant.

Agro Paris Tech forme chaque année des centaines d'élèves à travailler pour l'industrie de diverses manières :

- trafiquer en labo des plantes pour des multinationales qui renforcent l'asservissement des agricultrices et des agriculteurs,

- concevoir des plats préparés et ensuite des chimiothérapies pour soigner les maladies causées,

- inventer des labels bonne conscience pour permettre aux cadres de se croire héroïque en mangeant mieux que les autres,

- développer des énergies dîtes "vertes" qui permettent d'accélérer la numérisation de la société tout en polluant et en exploitant à l'autre bout du monde,

- pondre des rapports RSE d'autant plus longs et délirants que les crimes qu'ils masquent sont scandaleux,

- ou encore, compter des grenouilles et des papillons pour que les bétonneurs puissent les faire disparaître légalement.

Ces jobs sont destructeurs et les choisir c'est nuire, en choisissant les intérêts de quelques-uns. 

C'est pourtant ces débouchés qui nous ont été présentés tout au long de notre cursus à Agro Paris Tech. 

En revanche, on ne nous a jamais parlé des diplômés qui considèrent que ces métiers font davantage partie des problèmes que des solutions et qui ont choisi de déserter.

 

Cet exemple magnifique pourrait donner la même idée aux étudiants en médecine, en journalisme, en économie, en science politique... 

On dirait un point de bascule où des jeunes a priori destinés à devenir des agents du système mondialiste osent publiquement dire NON, nous n'irons pas dans cette direction...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article