Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

Depuis le début de la crise du Coronacircus, plusieurs éveilleurs ont fait des vidéos sur la manipulation de masse par les techniques d'ingénierie sociale. 

Cette pilule rouge des DéQodeurs est très intéressante car elle présente le sujet sous un angle sensiblement différent et son grand mérite et de présenter une vision globale de la situation à laquelle nous sommes confrontés.  

Comme vous le verrez par vous-même, le sujet est très fouillé, c'est un travail sérieux très riche d'enseignements. 

Pour contrebalancer l'aspect relativement terrifiant de l'exposé de Niko plusieurs éléments méritent d'être évoqués.

D'abord, il est nécessaire de comprendre que la malveillance de l'état profond depuis des années n'a été possible que parce que leur plan était caché. Maintenant que tout est révélé et que leur plan macabre apparaît au grand jour les peuples se réveillent et se révoltent. C'est la raison pour laquelle partager les informations, même négatives, continuent d'avoir une certaine utilité.  

Ensuite, sur le plan politique et géopolitique, la victoire imminente de la Russie et les élections prochaines aux États-Unis vont sans doute accélérer la chute de l'oligarchie mondialiste. Patience, patience... les révélations vont continuer. Au demeurant, les récentes élections en France montrent à l'évidence que le pouvoir Macronien est très fragilisé par rapport à 2017. C'est un élément de plus qui nous incite à penser qu'ils auront plus de difficulté pour imposer leur plan. 

Et puis, sur le plan spirituel, plus que jamais il m'apparaît important de se rappeler que nous avons dans notre coeur une conscience éternelle et immortelle. Prendre refuge dans cette Présence divine reste notre meilleure protection.

Je suis encore un peu interloqué de voir la simplicité de la confiance et comprends mal que nous n'y faisons pas plus souvent appel. Se tourner vers cette présence divine en soi et simplement dire : j'ai confiance, je te donne ma confiance, je sais que tu feras tout au mieux pour moi, ça va aller, ça va bien se passer... même si ce mieux ne correspond pas aux revendications de notre mental. 

Le Divin, ce n'est tout de même ni Olivier Véran qui ment sans vergogne comme un arracheur de dents ni Dupond-Moretti qui se conduit de façon abjecte avec les enfants d'Outreau. Il me semble que nous pouvons lui faire confiance... 

Et enfin, deux extraits de l'Agenda de l'action supramentale sur la terre. 

Agenda du 4 décembre 1962

Maintenant, ce qu'il (Sri Aurobindo) s'efforce de donner à ce corps, c'est la conscience de la Permanence, l'Immortalité, la Certitude de la sécurité absolue, dans la Matière, dans la Vie, dans l'action de chaque minute. Et ça devient de plus en plus proche, constant. Et petit à petit, le mélange des anciennes impressions disparaît – ça, c'est le FOND et la base de la transformation.

Lien vers le texte intégral

Agenda du 23 mars 1963

Non, malgré tout, le corps n'a pas cette sorte de stabilité éternelle, le sens de son immortalité (immortalité n'est pas le mot), de sa permanence; il n'a pas du tout le sens de son impermanence, pas du tout, les cellules se sentent éternelles – il y a ça. Mais un «quelque chose» qui serait à l'abri de toute attaque. Il sent encore les attaques. Il sent l'instabilité, il n'a pas le sens d'une sécurité absolue, il n'a pas encore atteint l'état de sécurité absolue – c'est ça: le sens de la sécurité. Il y a encore des vibrations d'insécurité. Et ça paraît si mesquin ! si stupide! Il vit encore dans l'insécurité...

La sécurité, le sens de la sécurité ne vient qu'avec l'union avec le Suprême – rien dans la vie telle qu'elle est, rien dans le monde tel qu'il est ne peut donner le sens d'une sécurité, c'est impossible.

Mais sentir si constamment la présence du Suprême, pouvoir tout Lui reporter : «C'est Toi, c'est Toi, c'est Toi», et puis ne pas avoir le sens de la sécurité! Ça reçoit un choc ou un coup (pas nécessairement personnel, mais dans la vie), et il y a encore une vibration spéciale, qui est la vibration de l'insécurité – ça existe encore. C'est une chose qui le chiffonne, ça lui est pénible : «Pourquoi ?» Non pas qu'il se plaigne, mais il se plaint de lui-même, il se trouve inférieur.

Savoir que tout est Toi, que Toi seul existe, Te sentir partout, Te sentir toujours, et être encore ouvert à telle ou telle chose qui vient du dehors, qui vous donne un coup, et le sens de l'insécurité – c'est une absurdité!

Naturellement, quand il y a concentration de l'être véritable (geste au-dessus), ça disparaît immédiatement – mais alors ce n'est pas le corps qui a le sens de la sécurité ! c'est la conscience vraie (et c'est naturel, elle ne serait pas vraie si elle ne l'avait pas). Mais ce qu'on veut, c'est que le corps existe en LUI-MÊME, par LUI-MÊME, avec toutes les vertus EN LUI-MÊME ; n'est-ce pas, qu'il n'y ait pas besoin que Dieu se manifeste pour que le corps ne soit plus dans l'anxiété !

Lien vers le texte intégral

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article