Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

Pour commencer, que cela plaise ou non à l'occident, le rattachement à la Russie des Républiques de Donetsk et de Louhansk, de Zaporojie et de Kherson représentent un moment historique. 

Avec l'écoeurant et habituel deux poids deux mesures de l'occident.

Ci-dessous, l'intégralité du discours de Vladimir Poutine et la signature solennelle des accords sur l'intégration à la Russie de ces nouveaux territoires.

Avec en prime sur le sujet, une courte vidéo qui montre à quel point le peuple Russe est malheureux et furieux contre Vladimir Poutine !

Ensuite, une courte vidéo qui revient sur la proposition de Donald Trump de servir de médiateur entre la Russie et l'Ukraine.  

Cette information m'a fait l'effet d'un coup de tonnerre. 

Si l'occident refuse, il va falloir que l'État profond mondialiste le justifier, et c'est loin d'être évident.

Si l'occident accepte, Donald Trump pourrait bien y parvenir et là encore, ce serait un fiasco pour les mondialistes.

Dans un cas comme dans l'autre, Donald Trump et le renseignement militaire derrière lui, en fin stratèges, ont tendu un piège formidable aux va-t-en-guerre à la manoeuvre.

À moins de deux mois des élections de mi-mandats aux États-Unis, tout cela est de très bon augure pour un ras de marée des Patriotes. 

Et puis, deux vidéos parmi d'autres qui tendent à montrer qu'il y a une forte présomption pour que les Américains soient à l'origine des sabotages de Nordstream 1 et 2.

Les autorités américaines elles-mêmes, n'ont pas fait dans la nuance... 

Déclaration du 7 février 2022

Cela montre au passage, une fois de plus, la mentalité des élites américaines. 

Quelle diablerie l'oligarchie mondialiste va t-elle encore inventer pour tenter de se sortir de ce bourbier. Sachant que, chaque fois qu'elle tente quelque chose, cela finit toujours par se retourner contre elle.

En conclusion de ce court article, le point le plus intéressant de l'analyse de Jacques Baud me paraît être, qu'en faisant cela, les Américains visaient avant tout à affaiblir... l'Allemagne (et non la Russie), qui sera la première victime de la destruction de ces gazoducs. 

Nous en sommes arrivés, explique t-il, à un point où, en quelque sorte, l'occident est en guerre contre l'occident. Les États-Unis sont sensés être nos alliés, s'en prennent directement à la première puissance de l'Union Européenne. 

C'est un énième signe que l'Union Européenne avance lentement et résolument vers sa propre destruction. 

Jusqu'à maintenant, par sa puissance industrielle et par un euro sous évalué par rapport à sa compétitivité, l'Allemagne avait surtout profité de sa position dominante pour s'enrichir sur le dos des autres pays de l'UE. Si elle est durement touchée dans son économie, cela pourrait exacerber les tensions déjà très fortes entre les différents pays européens, et précipiter la chute tant attendue de l'Union Européenne.

Les moments sont historiques... 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article