Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par pascalemmanuel

Sélections d'informations concernant les injections expérimentales...

Tout le début de son intervention concerne les actions qu'il compte entreprendre avec son association, et il est plutôt énervé 😊. Je ne suis pas convaincu qu'un discours exalté et véhément apporte grand chose.

Ceci dit, sa chaîne You Tube a été purement et simplement supprimée à partir de cette vidéo. C'est sans doute tout ce qu'il dit à partir de 28 mn 40 sur les malversations d'Ursula Von der Leyen que les Instances Européennes ont eut en travers de la gorge. 

Et en effet, il a approfondi le sujet et ce qu'il dit, c'est du lourd.

On n'a pas le droit de critiquer l'Union Européenne à ce point : c'est interdit ! Rappelons-nous RT et Sputnick !

Un article édifiant de France Soir qui devrait nous faire réfléchir. Extrait :

Selon la pétition, (proposée par le Professeur Toubiana) « nous observons une surmortalité anormale concomitante aux campagnes de vaccination (…). Cette observation faite en France est aussi observable au niveau des pays d’Europe (…). Les éléments statistiques inquiétants (relevés) rendent nécessaire une étude de la mortalité toutes causes confondues post-injection par des chercheurs indépendants ».

Après avoir été mise en attente pour « validation technique », la pétition fut rejetéepar la Conférence des présidents du Sénat. Il s’ensuivit une tribune de plus de 600 chercheurs et universitaires pour le moins perplexes face à ce refus et dont les termes méritent d’être rappelés, car ils ramènent au cœur de la question d’aujourd’hui.

Selon eux, « cette analyse des décès toutes causes confondues est cruciale au regard de l’objet de cette commission d’enquête. Or, la commission sénatoriale chargée de faire le tri dans les pétitions reçues a refusé cette demande de transparence sur les données, et l’a fait de surcroît sans en donner aucune justification. La motivation des décisions administratives constitue pourtant une obligation légale traduisant un droit essentiel des citoyens et une forme de protection contre l’arbitraire du pouvoir politique. C’est une exigence démocratique évidente. C’est pourquoi nous, universitaires, chercheurs, professionnels de santé et professionnels du droit, demandons d’urgence au Sénat de reconsidérer sa décision et d’assurer sur ce sujet la transparence totale sans laquelle il ne peut pas prétendre ‘’répondre aux inquiétudes’’ des citoyens de ce pays comme il s’y est engagé ».

La chose est entendue : le refus de transparence du Sénat devrait au minimum nous mettre la puce à l'oreille et plus vraisemblablement constitue un indice très fort qu'il y a des informations qu'ils ne veulent pas que nous sachions.

L'autre jour, j'entendais l'invité d'une émission, je ne sais plus qui 🤪... dire qu'il se méfiait de l'idée de transparence car cela avait toujours servi des régimes totalitaires. Sans doute parlait-il de la surveillance de masse. Mais là, c'est de la transparence des instances administratives et gouvernementales dont il est question, et il me semble au contraire que la France à un goût particulier pour la culture du secret qui est tout à fait néfaste. C'est dans l'ombre et en se cachant que les États profonds des pays commettent leurs méfaits.  

Quant aux propos alarmants de Peter McCullough, ils sont hélas conformes aux indices de mortalité et de hausses des maladies qui explosent dans plusieurs pays.

Sans parler du problème de sous-déclaration des instances de pharmacovigilance et des campagnes d'injections qui reprennent. 

 

Extrait de l'article ci-dessous :

Au cours du débat avec les députés, le Néerlandais Rob Roos, conservateur et farouche opposant aux passeports européens Covid-19, a demandé à madame Small si Pfizer était en mesure de fournir aux législateurs les preuves réunies (avant de le mettre sur le marché) que le vaccin aurait empêché la transmission du coronavirus.

« Le vaccin Pfizer Covid a-t-il été testé pour arrêter la transmission du virus avant son entrée sur le marché ? Si ce n’est pas le cas, dites-le clairement. Si oui, êtes-vous prêt à partager les données avec ce comité ? Et je veux une réponse franche, oui ou non, et j’ai hâte d’y être ».

Désarçonnée par cette question précise et claire, la présidente des marchés de développement international de Pfizer a déclaré que Pfizer ne savait pas si le vaccin empêcherait la transmission du virus avant de le mettre sur le marché : « En ce qui concerne la question autour de, euh, savions-nous qu’il fallait arrêter la vaccination avant qu’elle n’entre sur le marché ? Non », a-t-elle admis.

…/...

Cette révélation, que l’on peut qualifier d’extraordinaire, élimine toute la base juridique du passeport sanitaire imposé dans de nombreux pays. En effet, avant que le vaccin ne soit approuvé aux États-Unis et en Europe, Pfizer déclarait, mais en réalité mentait, que des études montraient que son vaccin était efficace jusqu’à 91,3% contre le Covid-19 et à 100% pour prévenir les infections dans au moins une étude (avril 2021).

Conclusion :

Ce petit tour est loin d'être exhaustif mais il est suffisant pour se douter que nous sommes face à la plus grande escroquerie de toute l'histoire récente et que derrière cela, il y a des milliers de morts, des dizaines de milliers d'effets secondaires graves... et je suis probablement modeste.

Aucune instance judiciaire nationale ne semble en mesure de pouvoir gérer l'organisation d'un procès d'une telle ampleur.

En 1945, le procès de Nuremberg a pu avoir lieu, parce que les vainqueurs en ont décidé ainsi. Dans l'affaire Covid/injections, les peuples sont en train de gagner le rapport de force, mais la victoire n'est pas encore là.

En tout cas, si les mots "mise en danger de la vie d'autrui" et "homicide involontaire" veulent dire quelque chose, ces gens devront tôt ou tard rendre des comptes. 

Le plus fâcheux serait de s'impatienter et de désespérer. Un tel déferlement de mensonge et de fausseté ne peut durer encore bien longtemps et la vérité finira par triompher.

En attendant, l'utilité de ces informations alarmistes est que plus personne ne tombe dans le panneau de la propagande gouvernementale. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article