Le monde change, les consciences changent.

Même si nous ne savons pas encore très bien ce que cela veut dire.

Parfois, nous aimerions savoir ce qu'il va se passer.

Et connaître la destinée de l'homme.

S'il y a quelque chose derrière les apparences chaotiques, c'est peut-être dans Savitri que nous trouverons la meilleure réponse, la plus profonde, la plus vraie et la plus vaste.

Sri Aurobindo a travaillé toute sa vie sur Savitri, c'est son oeuvre majeure, son testament spirituel et sa vision.

"Jamais tant de secrets n'on été dits avec tant de beauté. 

Satprem

De ce passage, deux choses ont particulièrement retenu mon attention.

1) Les forces hostiles, aussi bien que notre entêtement, n'empêcheront pas le plan divin de se réaliser. 

 

Même si une force hostile s’accrochait à son règne

Et revendiquait son droit de souveraineté perpétuelle

Et l’homme refusait son haut destin spirituel,

Quand même la secrète vérité dans les choses prévaudra.

2) En attendant que la Divinité intérieure se révèle à nous, une chose nous est demandé :

 

Mais d’abord la haute Vérité doit poser ses pieds sur la terre

Et l’homme aspirer à la lumière de l’Éternel

Et tous ses membres sentir le toucher de l’Esprit

Et toute sa vie obéir à une Force intérieure.

Un grand merci à mon ami Diksha de m'avoir transmis ce passage que j'avais oublié.

Ce qui nous attend...

La Voix du Suprême

Descends dans la vie avec celui que ton cœur désire.
 

Ô Satyavane, ô lumineuse Savitri,

Je vous ai envoyés anciennement sous les étoiles,

Double pouvoir de Dieu dans un monde ignorant,

Dans une création enclose fermée au moi sans bornes,

Pour faire descendre Dieu sur un globe insensible,

Soulever à l’immortalité les êtres terrestres.

 

Dans ce monde de ma connaissance et de mon ignorance

Où Dieu est invisible et où seul un Nom s’entend

Et la connaissance est piégée dans les frontières du mental,

Et la vie draguée dans les filets du désir

Et la Matière cache l’âme à sa propre vue,

Vous êtes ma Force à l’œuvre pour soulever le destin de la terre,

Moi-même qui meut l’immense remontée

Entre les extrêmes de la nuit de l’esprit et du jour.
 

Il est mon âme qui grimpe de la Nuit ignorante

À travers la vie et le mental et les Vastitudes de la supra-nature

Jusqu’à la lumière divine du Sans-temps

Et mon Éternité qui est cachée dans le Temps mouvant

Et mon immensité coupée par la courbe de l’Espace.
 

Il grimpe à la grandeur qu’il a laissée derrière lui

Et à la beauté et la joie d’où il est tombé

Et à la parenté de toutes les choses divines,

À la lumière sans bornes et à la vie illimitable

À la saveur sans fond de l’ineffable félicité

Au toucher de l’immortel et de l’infini.

 

Il est mon âme qui tâtonne pour sortir de la bête

Pour parvenir aux sommets de l’humanité et à la pensée lumineuse,

Aux abords de la Vérité sublime.

 

Il est la divinité qui grandit dans les vies humaines

Et dans le corps des formes d’êtres terrestres,

Il est l’âme de l’homme qui grimpe à Dieu

Dans la Nature qui jaillit pour sortir de l’ignorance de la terre.
 

Ô Savitri, tu es le Pouvoir de mon esprit,

La voix révélatrice de mon Verbe immortel,

La face de la Vérité sur les routes du temps

Aiguillant l’âme des hommes sur les voies de Dieu.

 

Pendant que l’obscure lumière de l’Esprit voilé parle

Et tombe sur le total sommeil inconscient de la Matière

Comme un pâle rayon de lune sur une clairière dense,

Et que le Mental bouge dans une pénombre parmi de semi-vérités

Et le cœur humain connaît seulement l’amour humain

Et la vie est une force imparfaite qui trébuche

Et le corps compte ses jours précaires,

Tu naîtras dans les heures douteuses de l’homme

En des formes qui cachent la divinité de l’âme

Et tu feras voir à travers les voiles de l’air incertain de la terre

Ma gloire qui s’enfonce comme à travers les nuages d’un soleil

Ou qui brûle comme un rare feu intérieur

Et emplit la vie des hommes de mon influence sans nom.
 

Pourtant ils lèveront les yeux comme vers les pics de Dieu

Et sentiront Dieu comme un air à l’entour

Et s’appuieront sur Dieu comme sur une base immobile.
 

Pourtant luira sur le mental telle ma corne de lune

Le premier croissant de la splendeur de l’esprit dans les pâles ciels

Qui éclairera la vie de l’homme sur sa route vers Dieu.
 

Mais autre chose encore est dissimulé dans l’Au-delà de Dieu

Qui révélera un jour sa face cachée.
 

Maintenant le mental est le tout avec son incertain rayon

Le Mental est le conducteur du corps et de la vie,

Le Mental est le chariot de l’âme poussé par la pensée

Portant le lumineux vagabond dans la nuit

Vers les horizons d’une lointaine aurore incertaine,

Jusqu’au bout de l’insondable désir de l’Esprit,

Vers son rêve d’absolue vérité et de joie totale.
 

Il y a des destinées plus grandes que le mental ne peut pas soupçonner,

Fixé au sommet actuel du Chemin évolutif

Le Voyageur maintenant marche dans l’Ignorance,

Inconscient de son pas suivant ne sachant pas son but.

 

Le Mental n’est pas tout ce que son inlassable grimpée peut atteindre,

Il y a un feu sur l’apex des mondes,

Il y a une maison de l’Éternelle Lumière

Il y a une vérité infinie, un pouvoir absolu.

 

La toute-puissance de l’esprit jettera son masque,

Sa grandeur qui façonne le cours du monde sera sentie :

Elle sera vue sans voile dans ses propres rayons,

Une étoile qui se lève hors de la nuit de l’Inconscient,

Un soleil qui grimpe au pic de la Supra-nature.


Quittant le douteux Chemin Intermédiaire

Quelques-uns apercevront la miraculeuse Origine

Et sentiront en vous la Force secrète

Et ils affronteront un cheminement sans nom,

Aventuriers dans un Jour plus grand.


Sortant des dimensions limitatrices du mental,

Ils découvriront l’énorme plan du monde

Et entreront alors le Vrai, le Droit, le Vaste.


Vous leur révélerez les éternités cachées,

La respiration des infinitudes pas encore révélées,

Quelque ravissement de la joie qui fit le monde,

Quelque accélération de la force de l’omnipotence de Dieu

Quelque rayon du Mystère omniscient.


Mais quand l’heure du Divin approche,

La Grande Mère prendra naissance dans le Temps

Et Dieu naîtra dans l’argile humaine

En des formes préparées par vos vies humaines.


Alors la Vérité suprême sera donnée aux hommes :

Il y a un être au-delà de l’être du mental,

Un Illimité fondu en maintes formes,

Un miracle de l’innombrable Un,

Il y a une conscience que le mental ne peut pas toucher,

Un langage qu’il ne peut pas exprimer ni sa pensée révéler.


Il n’a pas de demeure sur la terre, pas de centre dans l’homme,

Pourtant il est la source de toutes les choses pensées et faites,

La fontaine de la création et de ses œuvres.


Il est l’originateur de toute vérité ici

L’orbe solaire des rayons fragmentaires du mental,

L’Infinitude des cieux qui verse la pluie de Dieu,

L’Immense qui demande à l’homme d’élargir l’Esprit,

Le vaste But qui justifie ses tentatives bornées,

Un canal pour le peu de félicité qu’il goûte.


Quelques-uns deviendront les réceptacles de la gloire

Et des véhicules du pouvoir lumineux de l’Éternel.


Ceux-là sont les hauts avant-coureurs, les têtes du Temps,

Les grands délivreurs du mental lié à la terre

Les hauts transfigurateurs de l’argile humaine,

Les premiers-nés d’une nouvelle espèce divine.


L’incarné du double Pouvoir ouvrira la porte de Dieu,

L’éternel supramental touchera le Temps terrestre.


Le superhomme s’éveillera dans l’homme mortel

Et manifestera le demi-dieu caché

Ou se transmuera en Lumière de Dieu et en Force de Dieu

Révélant la divinité secrète dans la caverne.


Alors la terre sera touchée par le Suprême,

Sa lumineuse Transcendance illuminera

Le mental et le cœur, et forcera la vie et les actes

À interpréter son inexprimable mystère

Dans un alphabet des signes de la Divinité.


Son esprit cosmique tout vivant enveloppera la terre

Annulant le décret de la mort et de la douleur

Effaçant les formules de l’Ignorance

Par la signification profonde de la beauté et le sens caché de la vie

L’être prêt pour l’immortalité ;

Son regard traversant les ondes mystiques de l’infinitude

Redonnera à la Nature sa joie de vivre première

Les battements de cœur rythmique d’un délice perdu

Le cri d’une extase oubliée

La danse de la Félicité première qui a créé le monde.


L’Immanent sera le Dieu témoin Spectateur sur le trône d’une terre aux mille pétales,

Son être invariable et sa puissance silencieuse

Gouvernant la nature terrestre par la loi de l’Éternité,

Penseur éveillant le monde de l’Inconscient

Centre immobile de maintes infinitudes

Dans son temple aux mille piliers près des mers du Temps.


Alors l’être incarné vivra tel l’un

Qui est une pensée, une volonté du Divin

Un masque ou une robe de sa divinité,

Un instrument et un compagnon de sa Force,

Un point ou une ligne tracée dans l’infini,

Une manifestation de l’impérissable.


Le supramental sera la source de sa nature,

La vérité de l’Éternel façonnera ses pensées et ses actes

La vérité de l’Éternel sera sa lumière et son guide.


Tout changera alors, un ordre magique viendra

Dominera cet univers mécanique.


Une espèce plus puissante habitera le monde des mortels.


Sur les sommets lumineux de la Nature, sur la base de l’Esprit,

Le superhomme régnera comme roi de la vie,

Fera de la terre presque la compagne et l’égale des cieux

Et conduira la terre ignorante de l’homme vers Dieu et la vérité

Et soulèvera sa mortalité vers la divinité.

Une puissance délivrée des limites enveloppantes

Sa hauteur relevée hors d’atteinte de la mort affamée,

Les sommets de la vie flamberont des pensées de l’Immortel,

La Lumière envahira les ténèbres de sa base.


Alors dans le déroulement du Temps évolutif

Tout se dessinera comme un plan unique,

Une harmonie divine sera la loi de la terre,

La Beauté et la Joie refaçonneront sa façon de vivre :

Même le corps se souviendra de Dieu,

La Nature se retirera de la mortalité

Et les feux de l’Esprit guideront la force aveugle de la terre ;

La Connaissance apportera à la Pensée aspirante

Une haute parenté avec la Vérité et Dieu.


Le supramental réclamera la Lumière pour le monde

Et vibrera avec l’amour de Dieu dans les cœurs amoureux

Et posera la couronne de la Lumière sur la tête haute de la Nature

Établira le règne de la Lumière sur sa base inébranlable.


Une vérité plus grande que celle de la terre toiturera la terre

Et versera sa lumière ensoleillée sur les routes du mental ;

Un pouvoir infaillible conduira la pensée,

Une Puissance qui voit gouvernera la vie et les actes,

Allumera dans les cœurs terrestres le feu de l’Immortel.


Une âme s’éveillera dans la maison de l’Inconscient ;

Le mental sera le tabernacle de la vision de Dieu,

Le corps, l’instrument de l’intuition

Et la vie un canal du pouvoir visible de Dieu.


Toute la terre sera la maison manifeste de l’Esprit

Plus jamais cachée par le corps et la vie,

Plus jamais cachée par l’ignorance du mental ;

Une Main infaillible façonnera les événements et les actes.


Les yeux de l’Esprit regarderont par les yeux de la Nature,

La force de l’Esprit envahira la force de la Nature.


Ce monde sera le jardin de fleurs visible de Dieu,

La terre sera un champ et un camp de Dieu,

L’Homme oubliera de consentir à la mortalité

Et à sa fragile impermanence incarnée.


L’univers révélera son sens occulte,

Le processus de la création changera sa façade antique,

Une hiérarchie ignorante de l’évolution

Délivrera la Sagesse enchaînée sous sa base.


L’Esprit sera le maître de son monde

Sans se dissimuler dans l’obscurité des formes

Et la Nature renversera la loi de son action,

Le monde extérieur laissera voir la Vérité qu’il voile ;

Toutes choses manifesteront le Dieu caché,

Tout révélera la lumière et la force de l’Esprit

Et marchera à sa destinée de félicité.


Même si une force hostile s’accrochait à son règne

Et revendiquait son droit de souveraineté perpétuelle

Et l’homme refusait son haut destin spirituel,

Quand même la secrète vérité dans les choses prévaudra.


Car, dans la marche du Temps où tout est accompli

L’heure doit venir de la volonté du Transcendant :

Tout tourne et s’enroule autour des fins prédestinées

Dans l’inévitable cours immuable de la Nature

Décrété depuis le commencement des mondes

Au sein de l’essence profonde des choses créées :

Il y aura même un haut couronnement de tout,

La fin de la Mort, la mort de l’Ignorance.


Mais d’abord la haute Vérité doit poser ses pieds sur la terre

Et l’homme aspirer à la lumière de l’Éternel

Et tous ses membres sentir le toucher de l’Esprit

Et toute sa vie obéir à une Force intérieure.


Ceci aussi sera, car une vie nouvelle viendra,

Un corps de la vérité du Supraconscient,

Un champ natal des forces de la Supranature :

Elle fera de la base terrestre ignorante une colonie de la Vérité,

Fera même de l’Ignorance une robe transparente

Par où rayonneront les membres lumineux de la Vérité

Et la Vérité sera un soleil sur la tête de la Nature

Et la Vérité sera le guide des pas de la Nature

Et la Vérité regardera dehors du fond de ses abîmes infernaux.


Quand l’homme suprahumain naîtra comme roi de la Nature

Sa présence transfigurera le monde de la Matière :

Il allumera le feu de la Vérité dans la nuit de la Nature,

Il posera sur la terre une loi plus grande de la Vérité ;

L’Homme aussi répondra à l’appel de la Vérité.


Conscient de sa possibilité cachée

Conscient de tout ce qui dormait dans son cœur

Et de tout ce que la Nature entendait quand la terre fut formée

Et quand l’Esprit fit de ce monde ignorant sa maison,

Il aspirera à la Vérité et à Dieu et à la Félicité.


Interprète d’une loi plus divine

Et instrument d’un suprême dessein

L’espèce plus haute se penchera pour hisser l’homme.


L’homme désirera grimper à ses propres hauteurs.


La vérité au-dessus éveillera une vérité en bas,

Même la terre muette deviendra une force sensible.


Les sommets de l’Esprit et la base de la Nature

S’approcheront du secret de leur vérité séparée

Et sauront qu’ils sont une seule déité.


L’Esprit regardera par les yeux de la Matière

Et la Matière révélera la face de l’Esprit.


Alors l’homme et le suprahomme ne feront qu’un

Et toute la terre deviendra une vie unique.


Même la multitude entendra la Voix

Et se mettra à communier avec l’Esprit dedans

Et s’efforcera d’obéir à la haute loi spirituelle :

Cette terre vibrera avec des impulsions divines,

L’humanité sera consciente de son moi le plus profond,

La Nature reconnaîtra le dieu caché.


Même le grand nombre fera quelque réponse

Et supportera la splendeur de l’accélération du Divin

Et sa frappe impétueuse aux portes invisibles.


Une passion plus céleste soulèvera la vie des hommes

Leur mental partagera l’ineffable rayon,

Leur cœur sentira l’extase et le feu.


Les corps de la terre seront conscients d’une âme ;

Les esclaves enchaînés à la mortalité lâcheront leurs chaînes,

De simples hommes deviendront des êtres spirituels

Et verront tout éveillés la divinité muette.


Les rayons intuitifs toucheront les sommets de la nature

Une révélation secouera les profondeurs de la nature :

La Vérité sera le conducteur de leur vie,

La Vérité dictera leur pensée et leurs paroles et leurs actes,

Ils se sentiront hissés plus près du ciel

Comme un peu plus bas que les dieux.


Car la connaissance déversera ses torrents radieux

Et même le mental obscurci tressaillira d’une vie nouvelle

Et allumera et brûlera du feu de l’Idéal

Et se mettra à échapper de l’ignorance mortelle.


Les frontières de l’Ignorance reculeront,

De plus en plus d’âmes entreront dans la lumière,

Les mentalités allumées, inspirées, entendront l’appel de l’occulte annonciateur

Et les vies flamboieront d’une soudaine flamme intérieure

Et les cœurs deviendront amoureux d’un délice divin

Et les volontés humaines seront à l’unisson de la volonté divine,

Ces moi séparés sentiront l’unité de l’Esprit,

Ces sens deviendront capables d’un sens céleste,

La chair et les nerfs capables d’une étrange joie éthérée

Et les corps mortels capables de l’immortalité.


Une force divine coulera à travers les tissus et les cellules

Et gouvernera la respiration et la parole et les actes

Et toutes les pensées seront une lueur des soleils

Et chaque sentiment une vibration céleste.


Souvent une brillante aurore intérieure viendra

Éclairant les chambres du mental assoupi ;

Une soudaine félicité coulera à travers chaque membre

Et la Nature s’emplira d’une Présence plus puissante.


Ainsi la terre s’ouvrira-t-elle à la divinité

Et les natures ordinaires sentiront le vaste soulèvement,

Les actes ordinaires s’illumineront du rayon de l’Esprit

Et trouveront la déité dans les choses ordinaires.


La Nature vivra pour manifester Dieu secret,

L’Esprit gouvernera le jeu humain,

Cette vie terrestre deviendra la vie divine.”

(Extrait du Livre Onze -Traduction de Satprem)

Retour à l'accueil